Les neoruraux étaient à l'honneur sur France Inter dans Interception d'Yves Decaens. L'émission présentait un couple qui avait monté un café-librairie dans une ancienne bergerie du côté du Puy-en-Velay. Une reconversion réussie pour cette graphiste et cet éditeur venus de la région parisienne. A l'antithèse de cette expérience, Yves Decaens présentait "notre" Guy Floriant poyaudin qui a remporté un vrai succès avec son livre "Je hais la campagne, ma femme adore". A l'écoute des deux expériences opposées et en réfléchissant à la mienne, je me disais que finalement seules comptent les relations que l'on instaure avec le milieu rural que l'on intègre. Notre manière d'être, notre façon de nous présenter, notre humilité… La campagne, ça se mérite peut-être ?

plan3 La maison vieille